Mohammad Ali Taheri (Iran)

Personne en charge du dossier de Mohamad Ali Taheri : Moises Castello.

LIBÉRÉ
Résumé:

Mohammad Ali Taheri est enseignant, médecin, scientifique, auteur iranien qui a mis sur théories et pratiques établissant un lien entre science et spiritualité.

Le gouvernement iranien a décidé d’arrêter M. Taheri et de porter contre lui les charges suivantes:

1. Insulte aux autorités saintes de l’Iran
2. Enseignements illégaux
3. Incitation à des actes contre l’Islam.

La sentence contre le Professeur Ali Taheri peut en être une de mort, si le juge si le juge le décrète. Les autorités iraniennes n’ont jusqu’à présent donné aucune précision sur l’affaire. D’autre part, aucune des charges mentionnées ci-dessus n’a de base juridique valide. Selon notre évaluation, Ali Taheri fait partie des coupables fabriqués.

 

Actualisation (2019-04-24):

Mohammad Ali Taheri a finalement été libéré de prison le 24 avril 2019.

Le 17 avril 2019, soit neuf ans après son incarcération, la 36e chambre de la Cour d’appel révolutionnaire d’Iran a annulé les condamnations prononcées antérieurement contre Mohammad Ali Taheri et ordonné sa libération. Taheri est sorti de la prison d’Evin à Téhéran le 24 avril.

 

Nouvelles:
  • Nouvelle du 6 mai 2019: Communiqué de presse suite à la libération de Mohammad Ali Taheri (Fondation Internationale pour les Droits Humains et En Vero)
  • Nouvelle du 16 janvier 2019: Réponse de Mohammad Ali Taheri à la déclaration de son ancien avocat (En Vero Anglais, trad.)
  • Nouvelle du 28 février 2018: La peine de mort en Iran, une vérité insupportable (Huffington Post, trad.) 
  • Nouvelle du 20 octobre 2016: Nouvelle alarmant sur l’état de santé de Taheri (ACDV EDIT, trad.)
  • Nouvelle du 1er mars 2016: Message de la mère d’Ali Taheri (ACDV EDIT, trad.)
  • Nouvelle du 18 août 2015: L’exécution prochaine de Mohammad Ali Taheri, ou l’échec des droits de l’homme en Iran (Huffington Post Québec)
  • Nouvelle du 13-08-2018: Communiqué de l’ACDV suite à la condamnation à mort de Mohammad Ali Taheri (ACDV Com, trans. Delphine Jung; adaptation: Alban Ketelbuters)
  • Nouvelle du 16-07-2015 : Mohammad Ali Taheri, prisonnier d’opinion, attend son jugement (CNN, trad.)